jeudi 16 décembre 2010

Les troupes Allemandes sont de retour en France


Pour la première fois depuis 1945, des soldats Allemands sont stationnés en France.
335 militaires sont donc arrivés ces derniers jours à  Illkirch-Graffenstaden dans la banlieue sud de Strasbourg.
A terme, ils seront environ 600 à vivre sur le territoire français.
Lorsque l'on connait l'histoire militaire de la France et de l'Allemagne qui se sont impitoyablement affrontées au cours des deux dernières guerre mondiales, le symbole, très fort, prend une valeur toute particulière.
Certes, les soldats Allemands ne seront pas véritablement dépaysés, la frontière avec l'Allemagne étant très proche, à quelques six kilomètres environ, mais on imagine que l'émotion des hommes et des femmes qui ont vécu dans cette petite ville pendant le dernier conflit mondial ainsi que celle des anciens combattants doit être intense.
Ce n'est  pas qu'ils rejettent ce nouveau déploiement Allemand en terre française, bien au contraire, mais des flash-back vieux de 70 ans doivent inévitablement leur rappeler des jours qui ne font sans doute pas partie de leurs meilleurs souvenir.
Pour bâtir l'avenir, il faut savoir accepter un présent qui fait fi des souvenirs les plus douloureux.
L'Allemagne d'aujourd'hui, n'a plus rien à voir avec celle qui, autrefois, a favorisé l'avènement du nazisme et qui a perpétré tant d'horreurs.
L'amitié franco-allemande est une réalité qui dure depuis plusieurs décennies mais il aura fallu parcourir un très long chemin constitué d'innombrables flots de sang et d'un océan de larmes pour parvenir aux relations qui prévalent aujourd'hui entre ces deux nations.
Certes, ces relations ont parfois connu des turbulences sur le plan économique mais à aucun moment les différents dirigeants de ces deux pays ont perdu de vue que le couple franco-allemand était absolument indispensable pour construire l'Europe et assurer une paix durable sur ce continent tant de fois meurtri par leurs nombreuses divergences stratégiques et politiques.
Que cela plaise ou non, le coupe franco-allemand est le moteur incontestable de l'Europe sans qui rien ne peut se décider.
Au fil du temps, le "pont de l'amitié" construit par De Gaulle et Adenauer n'a cessé de se consolider. 
On pourrait naturellement chipoter sur un tas de petits détails mais il n'existe, de par le monde, aucun autre exemple où deux nations qui ont cherché à s'exterminer mutuellement, à plusieurs reprises, soient parvenues à un tel niveau de relations commerciales, économiques, politiques et militaires.
A travers l'arrivée de ces quelques centaines de soldats Allemands en Alsace, au delà même du symbole qu'elle comporte, il me plait de croire que l'amitié entre ces  peuples pourtant si différents, même entrecoupée de quelques divergences, reste unique et indéfectible.

4 commentaires:

  1. Pour quelques anciens combattants français je vous prie de croire qu'il n'est pas facile d'accepter le retour de l'ennemie héréditaire en France. Certaines cicatrices ne disparaitront jamais. Il faudrait plusieurs vie pour cela.
    Je comprends quand même que pour ceux qui n'ont pas connu la guerre contre les Allemands, la sensibilité soit très différente.
    Il y a aussi ceux qui se sont battus mais qui ont pardonné les crimes commis. Le débat sur cette affaire pourrait durer des jours et des jours tant les avis sont différents sur le sujet.

    RépondreSupprimer
  2. Entre pro Allemand comme vous semblez l'être et collabo qu'elle est la différence ?

    RépondreSupprimer
  3. La différence, cher Anonyme, c’est tout simplement 65 à 70 années qui sont passées, une page définitivement tournée et un regard dirigé uniquement vers l'avenir.

    RépondreSupprimer
  4. Yes, superbe réponse de Phemga.
    Mouché l'anonyme.

    RépondreSupprimer