mardi 29 mars 2011

France : Les cantonales confirment la progression du Front National


Comme cela était prévu après les résultats du premier tour, la droite aura donc pris une déculottée dans ces élections cantonales dont il faudra tout de même en modérer l'impact au vu du taux d’abstention enregistré qui est de 54%.
Ce taux, qui a atteint des records, démontre le peu d'intérêt que les français éprouvent pour ce genre d'élections mais également dénote une érosion massive de leur esprit républicain où les hommes politiques sont perçus avec beaucoup de méfiance et sont l'objet de peu d'estime.
En dehors de ce fait éminemment regrettable, nous constatons que le Front National poursuit sa progression avec des scores encore jamais enregistrés depuis sa création en 1971.
Marine Le Pen est donc plus fringante que jamais.
Et à côté de cette avancée constante du FN, la victoire de la gauche et la fessée assénée par les électeurs à la droite, me semblent revêtir une importance bien secondaire.
Alors que certains prédisent une défaite mémorable de Mr Sarkozy aux prochaines élections présidentielles de 2012, je ne peux m'empêcher de focaliser sur un élément infiniment plus important à me yeux :
La présence éventuelle de Marine Le Pen au second tour des prochaines présidentielles.
Je me souviens encore du "tsunami" provoqué par le résultat de son cher papa au second tour des présidentielles de 2002.
Un "Tsunami" qui avait permis à Jacques Chirac d'obtenir un score à la soviétique au cours de ce second tour, faisant de ce dernier un président mal élu, puisque l'ensemble de la gauche avait appelé logiquement à voter pour lui afin de barrer la route au Front National.
En effet, je détesterai devoir voter en faveur de convictions politiques qui ne seraient pas les miennes, dans le but d'empêcher le Front National de s'emparer d'une fonction censée refléter l'image de la France dans sa plus pure expression démocratique.
Les hommes et les femmes de droite, comme de gauche, ont un travail colossale à accomplir pour tenter d'inverser une tendance qui semble actuellement impossible à contrecarrer.
Or, cela me semble bien mal parti lorsqu'on observe les chamailleries lamentables de quelques responsables de la droite qui se rejettent  plus ou moins la responsabilité de la lourde défaite des cantonales.
Il m'aurait paru infiniment plus judicieux de resserrer les rangs tout en réglant ses comptes exclusivement en famille et non pas devant la France entière.
Quant à la gauche qui ne sait toujours pas quel sera son candidat aux prochaines présidentielles, attendant le bon vouloir de Dominique Strauss Kahn, il sera important de gérer au mieux l'éventuelle tentative de Ségolène Royal de faire cavalier seul.
Une multiplication des candidats appartenant à un même parti augmenterait considérablement les chances du FN de se retrouver au second tour.
Il faut espérer que le parti socialiste ne s'endorme pas sur ses lauriers car le syndrome Jospin pourrait fort bien réapparaitre avec les conséquences que l'on connait.
Il est fondamental de bien comprendre que c'est dans toutes ces incertitudes et atermoiements affligeants que le FN puisera, au fil des mois, les voix dont il aura besoin pour se maintenir au second tour des présidentielles de 2012.
Pour l'instant, Marine Le Pen a raison de sourire et elle aurait bien tort de s'en priver.
Et si le temps pour cette dernière est à la jubilation, il reste à espérer que les beaux jours du FN ne se transforment pas, peu à peu, en soleil d'Austerlitz.

6 commentaires:

  1. Le FN peut se targuer d'une belle victoire de prestige pour ces cantonales mais je crois quand même que le chemin est encore long avant les présidentielles. Par contre à mon avis le second mandat de Sarko est mal engagé et il va falloir qu'il rame dur pour éviter l'humiliation d'une élimination au premier tour des présidentielles. Je dirai que la encore il reste du temps même s'il est désormais compté.

    RépondreSupprimer
  2. Sarko est de plus en plus cuit et le mieux qu'il puisse faire serait de ne pas briguer un second mandat. Quant à Marine Le Pen, même si elle parvenait au second tour des présidentielles de 2012 elle n'irait pas plus loin. Heureusement pour la France il y aura toujours un barrage droite gauche

    RépondreSupprimer
  3. Il est certain que le fn ne risque pas de gagner la présidentielle de 2012 mais le voir qualifié pour le second tour serait de nouveau une honte nationale. Et quelle humiliation pour le candidat de droite ou de gauche qui se trouverait éliminé!
    Jospin a mis des années à s'en remettre moralement et sa carrière politique s'est arrêtée net.

    RépondreSupprimer
  4. Phemga, vous avez écrit plusieurs articles sur les dangers de la montée en puissance du front national mais je n'arrive pas à savoir quelles sont vos sensibilités politiques. De droite, de gauche, au centre ?
    Une chose est sure vous n'aimez pas le fn mais pour le reste je m'interroge. Peut-être aurez- vous le courage de répondre à mes interrogations.
    En attendant, je suis moi une sympathisante du fn et fière de l'être. Malgré ce que vous avez écrit dans l’un de vos derniers articles, vous diabolisez Marine Le Pen et essayez de la faire apparaître comme le nouvel Hitler des années 2000 mais vous oubliez que la montée du fn est due à l'obtention de voix dans un système démocratique. Vous avez d’ailleurs vous-même reconnu cela en parlant d’expression démocratique des français.
    Or cette expression démocratique, pour reprendre votre terme, est respectable et doit être respectée.
    Les gens qui votent pour le fn ne sont pas de dangereux criminels mais des hommes et femmes comme vous et moi qui aspirent à autre chose que ce que nous observons dans le paysage politique actuel qui est d’une pauvreté désarmante.
    Il n’est pas honteux de parler de préférence nationale, de dire que l’immigration peu constituer un danger pour la France et que l’Europe n’est qu’une vaste fumisterie.
    Je crois que vous vivez dans un pays d’Afrique où on tend à nationaliser tous les postes en virant les étrangers et ou les élections sont truquées dès le départ pour permettre à une famille qui a ruiné son pays de continuer à piller les richesses locales avec la complicité de la France.
    De cela vous ne parlez jamais.
    Auriez-vous peur ?
    Le courage a sans doute ses limites.
    Moi, j’ai peur que mes présents commentaires soient vigoureusement censurés mais sait-on jamais.
    Sans rancune et avec sincérité.

    RépondreSupprimer
  5. Purée mon cher Phemga, la Valentine elle t’a pourri.
    Bon et bien je ne sais pas si on entendrait une mouche voler après ce bombardement de rafales mais son coup de gueule n’a pas été censuré comme elle le craignait.
    D’ailleurs ce n’est pas ton style je le sais bien.
    En attendant ces fameuses élections cantonales ont effectivement confirmé la montée en puissance du front national.
    Même si cela s’est fait dans un système hautement démocratique, cela n’empêche pas les inquiétudes.
    Valentine faisait allusion à Hitler dans son commentaire. Il faudrait peut-être rappeler que ce sale type a été élu aussi de manière parfaitement démocratique avec les conséquences connues de tous.
    Comme quoi, la démocratie peut avoir des côtés très pervers.
    Je n’irai pas jusqu'à comparer le fn avec les nazis mais la tolérance n’a jamais été sa tasse de thé.
    Or c’est souvent l’intolérance et le refus des différences qui sont à l’origine des pires exactions commises dans le monde.
    Je pense en tous les cas sincèrement que Marine Le Pen a de très bonnes chances de parvenir au second tour des présidentielles de 2012, surtout lorsque je constate l’état de délabrement dans lequel se trouve l’Ump et le petit Sarko.
    Une bonne petite guerre avec Kadhafi me semble donc la bienvenue pour Sarko.
    Faudrait-il encore qu’elle se termine bien sinon, ce ne sera même pas la peine qu’il se représente.
    Au fait, c’est quoi tes sensibilités politiques ????????????????????
    Bon, en attendant que tu nous parles de la famille qui s’est élue à la tête de ton pays d’Afrique je t’embrasse mon cher Phemga.

    RépondreSupprimer
  6. Valentine,

    J’ai lu avec intérêt vos commentaires.
    Je suis en accord avec vous lorsque vous évoquez les gens qui votent pour le Front National, à savoir qu’ils sont effectivement comme vous et moi, des citoyens qui possèdent une opinion qu’ils ont le droit le plus absolu d’exprimer.
    Mais si je me réfère au passé, des gens comme vous et moi, par leur vote, ont placé à la tête de leur pays des dictateurs de la pire espèce.
    La démocratie s’applique à tous, pourvu que les principes essentiels qui la composent ne soient jamais bafoués par des idées qui ne correspondraient pas aux valeurs de la république.
    Or, à cet effet, je ne constate rien dans la doctrine du Front National qui coïncide avec les valeurs qu’un pays comme la France se doit de véhiculer au regard de son histoire.
    Certes, tous n’est pas rose dans le pays de Molière, loin de là, mais l’idée que je me fais de la France n’est en aucune manière compatible avec le mode de pensée d’un parti qui est passé maitre dans l’art de jouer avec les peurs et les égarements des français mais aussi, sans doute, avec le manque de connaissances d’un certain nombre d’entre eux.
    Je ne terminerai pas sans vous concéder que le FN projette certaines vérités que d’autres partis n’osent pas évoquer afin de toujours demeurer dans le politiquement correct qui génère une hypocrisie atteignant souvent des sommets.
    Malheureusement, les solutions préconisées par le FN pour résoudre certains problèmes de société ne sont pas à la hauteur des vérités qu’il pointe avec tant d’ardeur.
    Et c’est ce déséquilibre majeur entre la dénonciation de faits avérés et les moyens proposés pour y mettre un terme qui, à mes yeux, font du FN un parti potentiellement très dangereux.

    Sans rancune et avec sincérité.

    RépondreSupprimer