dimanche 17 juillet 2011

Lorsque Eva Joly veut crucifier le défilé militaire du 14 juillet


Il arrive de temps à autre aux hommes et aux femmes politiques français de dire quelques bêtises qui sont appelées à rester dans les annales de l'histoire, mais Eva Joly a sans aucun doute atteint un degré très élevé dans le domaine de la sottise lorsqu'elle a publiquement déclaré qu'elle rêvait de supprimer le défilé militaire du 14 juillet.
Ce défilé qui a vu le jour voici 131 ans, serait selon elle, en décalage avec son temps et il conviendrait donc de le remplacer par des manifestations citoyennes.....un peu comme en Norvège.
Madame Joly a oublié que ce rendez-vous annuel, s'inscrit dans une série de rites républicains qui contribuent  à rassembler la nation au sein d'un grand spectacle militaire vieux de plus d'un siècle.
Ce défilé n'a jamais été perçu par les français comme une parade guerrière agressive et de tout temps, il a trouvé son prolongement dans une multitude de bals populaires et de feux d'artifice dans toutes les villes et tous les villages du pays.
De ce fait, ce défilé militaire est un véritable rassemblement citoyen qui ne peut souffrir d'aucune contestation si ce n'est le coût important qu'il génère chaque année pour son organisation.
Si en étant élue récemment candidate des verts pour les prochaines élections présidentielles de 2012, au détriment de Nicolas Hulot, Eva Joly a créé la surprise, celle dont elle vient de nous gratifier dernièrement est infiniment plus étonnante au regard du caractère d'un personnage toujours très mesuré et lucide dans ses interventions et qui a souvent fait preuve d'une grande clairvoyance, tant dans son rôle de juge, son ancienne fonction, que dans la défense de l'environnement.
Je reconnais d'ailleurs avoir été satisfait de la voir prendre la tête de cette candidature aux prochaines présidentielles car pour moi Eva Joly restera toujours ce juge impartial qui a eu le  grand courage de bousculer ce mastodonte qu'était cette ancienne société Elf, dont les ramifications ressemblaient plus à une organisation mafieuse qu'à une entreprise exploitant le pétrole sur le continent africain.
Eva Joly y a fait le ménage avec le résultat que l'on connait et son abnégation, sa persévérance intraitable, malgré les pressions de toute sorte, auront suscité mon admiration.
Une admiration qui demeure cependant contenue et cloisonnée car je n'ai jamais eu vocation à voter pour les verts et je ne l'aurai sans doute jamais et ce, malgré les idées souvent louables qu'ils défendent.
Je ne m'explique donc pas comment une personne aussi censée qu'Eva Joly a pu se risquer à mécontenter une immense partie des français en dévoilant son fameux rêve qui, en aucune manière, n'est en adéquation avec l'esprit d'un peuple qui tient à ses traditions et dont le défilé militaire du 14 juillet en est certainement le fer de lance.
Les français, quelque soit leurs opinions politiques, se sont toujours retrouvés en pleine harmonie lorsqu'il s'est agi de rendre un hommage appuyé à leurs soldats dont le spectacle haut en couleur, la rigueur et la discipline qu'ils ont toujours démontrées le 14 juillet engendrent en chacun d'eux plaisir et fierté.
Je crois qu'Eva Joly n'a pas su apprécier à sa juste valeur le lien étroit qui a été tissé, au fil des décennies, entre les français et leur armée.
Cette relation particulière est une évidence qui n'a jamais été démentie et souhaiter remettre en cause une tradition profondément ancrée dans l'esprit collectif du peuple français est une erreur magistrale et si j'osais, et je vais oser, je dirai même une "connerie" monumentale.
Eva Joly aura donc réussi l'exploit de faire l'unanimité contre elle, tant à droite qu'à gauche et si elle avait voulu saborder son parti politique, elle ne s'y serait pas prise autrement.
Cette unanimité contre elle aura tout de même été nuancée par les propos quelque peu maladroits du premier ministre François Fillon qui a rétorqué qu'Eva Joly n'avait pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française, faisant ainsi implicitement allusion à son origine norvégienne.
La gauche, tout en confirmant qu'elle ne soutenait pas la position d'Eva Joly aura donc monté en épingle la réaction du premier ministre en déclarant que ses propos étaient outrageants, insultants et xénophobes.
Avec la meilleure volonté du monde, je ne vois pas d'outrage, d'insulte ou de xénophobie dans le fait de dire qu'une candidate n'avait pas forcement toute la culture et les traditions françaises imprégnées au plus profond d'elle même en déclarant qu'il fallait supprimer le défilé militaire du 14 juillet.
D'ailleurs, je ferai remarquer, sans vouloir enfoncer le clou, que la seule personne qui a publiquement soutenu les propos d'Eva Joly est  Daniel Cohn-Bendit, français d'origine Allemande. 
Cela est peut-être un coïncidence mais à ce jour  les 2 seuls personnages politiques connus qui estiment que le défilé militaire du 14 juillet doit disparaitre sont d'origine étrangère.
Si reconnaître cette évidence indubitable est considéré comme de la xénophobie, j'en assume donc le qualificatif, même s'il me déplait très fortement.
J'ai toujours été insensible à la dictature des mots et si pour exprimer ses idées les plus profondes il faut être accusé obligatoirement de xénophobie, alors qu'il en soit ainsi.
Cela dit, les français sont nés avec l'existence de ce défilé militaire et ils l'ont connu ou suivi dès leur plus tendre enfance.
Celui-ci  fait partie intégrante de la culture et des traditions qui sont inculquées à de très nombreux petits français, et même s'il n'y aura jamais 100% de gens qui apprécieront ce défilé, seule une infime minorité approuverait sa suppression.
La proposition pour le moins insolite d'Eva Joly démontre tout de même, de sa part, une connaissance très relative des aspirations du peuple français et si la réaction de François Fillon n'est pas des plus avisée, elle n'en demeure pas moins pourvue d'une certaine vérité.
On peut effectivement être français depuis 50 ans, ne pas descendre de son drakkar et manquer tout de même de maitrise en ce qui concerne les traditions et la culture françaises.
Je souhaite en tous les cas qu'Eva Joly tire tout de même quelques enseignements de sa bourde qu'elle ne reconnaitra jamais publiquement puisqu'elle persiste et signe dans ses propos.
Ce n'est pas avec ce genre d'idée saugrenue qu'elle présidera un jour aux destinées d'un pays dont les traditions ont contribué à écrire son histoire.
Eva : "Touche pas à mon défilé !!"

7 commentaires:

  1. Hello Phemga, j'en suis encore tout retourné qu'Eva Joly souhaite supprimer le défilé militaire du 14 juillet. Je n'avais jamais entendu une telle aberration sur le plan politique. Si l'ancienne juge voulait qu'on parle d'elle, c'est parfaitement réussi. Je trouve que Fillon a bien résumé ce qu'est Eva Joly dans le contexte politique français et je ne vois d'ailleurs même pas la moindre maladresse. Son origine norvégienne, malgré ses 50 années de présence en France, ne lui permet pas de ressentir ce que ressentent vraiment les français pour leur défilé militaire et cela n'est pas une honte. Pourtant, avant de raconter des bêtises, je crois qu'elle ferait bien de s'inspirer un peu plus des sentiments des français pour des éléments importants de l'histoire dont le défilé du 14 juillet est un vecteur incontournable. Je l'invite à se plonger un peu plus sérieusement dans les traditions françaises.
    Je crois qu'au cours des 10 prochains mois qui vont précéder l'élection de 2012, on va entendre d'autres bêtises qui, souhaitons le, ne devraient pas être aussi énormes que celle d'Eva Joly. C'est difficile de faire pire.

    RépondreSupprimer
  2. Cette femme est tellement imbue d'elle même qu'elle ne conçoit même pas qu'elle ait pu faire une erreur. De toute manière, elle ne passera pas le premier tour des élections présidentielles donc elle ne risque rien à raconter des conneries puisqu'elle n'a rien à perdre.

    RépondreSupprimer
  3. Pas mal le Eva : Touche pas à mon défilé
    On aurait pu dire aussi pour copier nos amis tunisiens : Eva dégage

    RépondreSupprimer
  4. La question militaire n'est pas du tout ma tasse de thé et je n'y connais vraiment rien mais je dois dire que Mme Joly a fait très fort en proposant la suppression du défilé du 14 juillet.
    Il y a des choses autrement plus importantes que de penser à supprimer ce défilé qui est apprécié par tout le monde. Même moi, j'aime bien le regarder même si je ne resterais pas pendant des heures devant la télé pour le voir en entier. Il fait partie du patrimoine français et le retirer serait enlevé un peu de l'histoire de France.
    Mme Joly aurait intérêt à revoir sa copie car ce n'est pas avec des idées comme celle-là qu'elle va attirer les français sur sa candidature.

    RépondreSupprimer
  5. Donc cette femme honorable venu du grand froid ne veut plus de notre défilé.
    La chose n'est pas vraiment étonnante lorsqu'on sait que son pays d'origine n'a aucune tradition militaire et n'a jamais fait quoi que ce soit dans ce domaine.
    Mme Joly est française, cela ne fait aucun doute à mes yeux mais au risque de passer pour un Fillon bis, je suis persuadé que ses racines norvégiennes lui ont dicté son rêve de supprimer le défilé du 14 juillet.
    Eva Joly devrait donc revoir sa copie si elle veut être prise un peu plus au sérieux dans les 10 mois à venir car si sa première grande déclaration a fait parler d'elle dans toute la France, elle ne lui a certainement pas rapporté beaucoup de voix.

    RépondreSupprimer
  6. Je pense qu'Eva Joly ne sera pas la seule à dire quelques bêtises dans les prochains mois mais celle qu'elle vient de faire est assez énorme. Il n'était jusqu'à ce jour venu à l'idée de personne de remettre en cause le défilé du 14 juillet et j'ai bien l'impression qu'Eva Joly va trainer ce boulet pendant longtemps. Je ne comprends pas quelle aura été l'utilité de sortir une telle déclaration si ce n'est que dans le but de faire parler d'elle. Sur ce plan là il faut avouer qu'elle aura bien réussi son coup. Mais n'est-ce pas une victoire à la Pirus?

    RépondreSupprimer
  7. Eva Joly doit être satisfaite de l'ampleur qu'à pris sa déclaration.
    Madame l'ex juge s'est faite une superbe publicité à moindre coût en titillant la fibre nationale des français.

    RépondreSupprimer