dimanche 5 février 2012

Marine Le Pen face aux contradictions de la démocratie


Marine Le Pen, qui a le plus grand mal à regrouper les fameuses 500 signatures pour accéder à la candidature présidentielle, vient de remporter une victoire politique non négligeable depuis que le Conseil d’Etat a accepté début février, à sa demande, de transmettre au Conseil constitutionnel le problème soulevé par le FN, au sujet de la publication des noms des élus accordant leur parrainage aux candidats.
En effet, le FN souhaiterait vivement que ces noms demeurent anonymes afin que les élus, sujets à de nombreuses pressions et ne souhaitant pas être étiquetés par tel ou tel parti, se sentent plus libres pour parrainer des candidature dites sensibles.
Le fait que le Conseil d’Etat ait transmis la requête du FN au Conseil constitutionnel n’indique cependant en aucune manière que celle-ci sera approuvée, loin de là.
La demande du FN et les arguments présentés ont été jugés suffisamment crédibles pour que le Conseil d’Etat s’interroge sur la conformité à la Constitution, mais les chances de voir la fin de l’anonymat des élus décider par les 11 Sages du Conseil constitutionnel sont infimes.
A moins d’une énorme surprise, les Sages devraient se prononcer le 22 février prochain pour le maintien de la publication des noms des élus ayant parrainé les candidats, tout en reconnaissant éventuellement que la question peut faire débat au regard des changements ayant affecté la vie politique au cours des 30 dernières années.
Et si une évolution devait intervenir, celle-ci ne se serait sans doute pas effective avant les élections présidentielles de 2017.
A ce jour, Marine Le Pen, selon ses dires, ne disposerait que de 350 signatures d’élus et de ce fait, ne serait toujours pas en mesure d'obtenir l'autorisation de se présenter à la candidature présidentielle.
En partant du principe que les Sages ne reviendront pas sur la loi du 18 juin 1976 qui impose que les noms des 500 élus ayant accordé leur signature à un candidat soient rendus publics, il lui reste donc quelques semaines, jusqu’au 16 mars au soir, pour parvenir à l'objectif assigné et obtenir le fameux sésame.
Ce n’est pas la première fois, au cours d'une élection de ce type, que la famille Le Pen se plaint des nombreuses difficultés rencontrées dans l'obtention des 500 signatures, mais cette fois-ci, la menace paraît plus sérieuse que d’habitude même si beaucoup de gens soupçonnent une nouvelle fois une tentative d'intox du FN.
Il faut être honnête et reconnaître que, mis à part les électeurs du FN, il ne se trouverait pas grand monde pour regretter sincèrement une absence éventuelle de Marine Le Pen aux prochaines élections d’avril et de mai 2012.
Etre débarrassé, même temporairement, des idées et des préjugés véhiculés par ce parti, que j’ai toujours trouvé dangereux, malgré certaines vérités énoncées, ne serait pas pour me déplaire.
Cela dit, une telle perspective serait un coup très dur porté aux fondamentaux de la démocratie dont la loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis politiques.
Bien-sûr, il existe des règles qui ont été édictées depuis longtemps et celles-ci n'ont jamais été véritablement remises en question au cours des précédentes élections.
Cependant, s'il est prouvé, qu'en certaines occasions, une mesure peut s'avérer antidémocratique et porter atteinte à l'engagement d'un parti dûment reconnu par la société, il convient de tout mettre en œuvre pour la changer.
Même si je ne partage pas la doctrine du FN, il me semblerait extrêmement grave de marginaliser entre 18 et 20% d’électeurs potentiels qui constituent un courant de pensée qu’il serait inacceptable d’ignorer.
C’est l’unique raison pour laquelle, comme 70% des français, je souhaite que Marine Le Pen parvienne à trouver ses 500 signatures.
Ainsi, elle pourra continuer, tout au long de la campagne présidentielle, de donner la nausée à certains d'entre nous et d'exacerber des peurs qui nous rappellent régulièrement les sinistres jours du fascisme.
Ceci, au nom de la démocratie, des valeurs du pays des droits de l’homme et de la crédibilité des prochaines élections présidentielles.

9 commentaires:

  1. A chaque élection c'est toujours la même comédie avec le FN et on se demande quelle est la part du vrai et du faux. C'est vrai qu'il ne serait pas bon pour la démocratie que Marine Le Pen ne puisse pas se présenter aux présidentielles mais cela n'empêchera personne de dormir sauf les fans de ce parti. Et puis, on connait la musique, au dernier moment le FN trouvera bien les quelques voix qui lui manquent pour s'inviter à la fête et mettre la pagaille dans la tête des français.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bien d'accord avec vous Phemga. Malgré tout ce que le FN représente de malsain, s'il était dans l'impossibilité de présenter sa candidate, cela serait un revers important pour la démocratie en France. Mais je n'arrive pas à croire à cette éventualité. Le père Le Pen a fait le coup régulièrement et sa fille en remet une couche pour sensibiliser l'opinion publique. Marine Le Pen a surement des difficultés pour réunir 500 signatures mais je doute qu'elle n'en ait que 350 en ce moment.
    L'intox est toujours de mise avec le FN.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est grave c'est que près de 20% de gens se disent proches du FN. Comment une telle chose est possible en France? Je sais bien que les sympathisants du FN ne sont pas forcément racistes mais le FN donne cette image de racisme depuis tant d'années qu'il est difficile de dissocier FN et racisme. Quand on pense que ce parti pourrait de nouveau aller au second tour des élections présidentielles, ça serait encore une fois une grande honte pour la France et ses valeurs.

    RépondreSupprimer
  4. La Marine Le Pen elle est comme son cher père, elle bluffe un maximum. Elle a été à très bonne école en matière de désinformation. Elle sera présente au premier tour des élections comme l'a été son père avant elle. Et même si par hasard elle ne pouvait pas se présenter qui le regrettera à part ses fans? Je ne dis pas que ça serait juste car 20% d’électeurs ce n'est pas rien mais on oublie de dire que si elle a des difficultés à obtenir les signatures des élus c'est que son message passe mal et que ses idées ne sont pas rassurantes. Le FN est plus victime de sa doctrine que du système.

    RépondreSupprimer
  5. Ce qui est lamentable dans les méthodes du FN qu'on accuse régulièrement de racisme, c'est qu'il y a toujours 1 ou 2 personnes de couleur dans les meetings de Marine Le Pen. Tout est savamment orchestré pour taire les clichés ou les accusations de racisme. On a là encore une fois la preuve de la manipulation de l'opinion publique par l'image. Vous savez Phemga, le FN est tellement dangereux que même pour défendre la démocratie je ne soutiendrai jamais ce parti pour qu'il parvienne à obtenir les 500 signatures. Je me demande d'ailleurs ce qu'ont dans la tête ces 18 ou 20% d'électeurs qui voteraient pour Marine Le Pen. Je trouve ce pourcentage scandaleux et honteux pour la France. Des gens comme Hitler sont arrivés au pouvoir de la même manière.

    RépondreSupprimer
  6. On a souvent tendance à diaboliser le FN pour les idées qu'il projette mais à trop en parler on lui fait une publicité gratuite et il s'en réjouit chaque jour. Plus on parle du FN, que cela soit en bien ou en mal et mieux c'est pour sa notoriété. Que Marine Le Pen soit présente ou absente aux présidentielles les électeurs du FN auront une importance capitale dans la victoire ou la défaite des candidats qui accèderont au second tour. Aucun grand candidat ne peut donc se permettre de tirer trop fort sur le FN et surtout pas Nicolas Sarkozy dont le seul espoir de garder son poste est d'attirer le plus possible les électeur de ce parti vers sa candidature. 20% d'électeurs estimés ce n'est pas rien.

    RépondreSupprimer
  7. A trop vouloir respecter les principes de la démocratie on finit par avoir un dictateur au pouvoir. La démocratie est comme la liberté. Lorsqu'il y en a trop elle peut être nuisible et donc dangereuse.
    Il existe des règles pour obtenir les 500 signatures et il n'y a pas de raison pour qu'elles changent parce que la grande Blonde raciste a décidé que cela ne lui convenait pas.

    RépondreSupprimer
  8. Bien sûr ça ne serait pas vraiment normal que le FN ne soit pas représenté aux élections présidentielles mais si Marine Le Pen ne parvient pas obtenir ses 500 signatures c'est qu'elle ne mérite pas d'être candidate tout simplement. Son père avant elle y est toujours arrivé donc il n'y a pas de raison qu'elle échoue là où son père a chaque fois réussi. Comme d'habitude, la famille Le Pen adore se victimiser pour attirer tous les regards sur elle. Et puis je dormirai quand même bien la nuit si Marine Le Pen ne peut pas se présenter. Elle ne me manquera pas le moins du monde.

    RépondreSupprimer
  9. Tout cela est bien joli de critiquer encore et encore le FN mais il est le seul en France qui ose dire la vérité aux français et qui n'a pas peur de parler des sujets qui fâchent. Certains, de droite comme de gauche, sont bien contents d'entendre dire tout haut ce qu'ils pensent tout bas. Moi ce qui me donne la nausée Phemga c'est l’hypocrisie de la classe politique qui se dit vertueuse mais qui frappe dans le dos dès qu'elle en a la possibilité. Entre un Hollande fade et inconsistant qui n'a jamais été dans aucun gouvernement et un Sarkozy à la dérive qui essaie de s'approprier les voix du FN, la France est plus mal barrée que jamais. Pour ce qui est de l'éventuelle absence de Marine Le Pen aux présidentielles vous devriez savoir que les maires sont victimes chaque jour de pressions énormes des collectivités locales afin qu'ils ne donnent aucune signature au FN sous peine de voir fondre leurs subventions. Ce genre de pratique n'est pas de la démocratie mais une vraie dictature imposée par la droite et la gauche qui sont complices dans cette mascarade. Vous critiquez dans certains de vos articles les méthodes des pays africains mais ceux-ci n'ont rien inventé. Les mêmes méthodes sont employées en France de manière plus sournoise. J'espère que vous aurez le courage de publier mes commentaires qui ne vont pas dans le sens de vos idées, ni de celles des autres commentateurs.

    RépondreSupprimer